Amazon s'intéresse au commerce traditionnel

Le géant de la distribution en ligne Amazon prévoit d’ouvrir des centaines de librairies à travers les USA. Cette décision intervient après le succès de l’entreprise de son premier magasin à Seattle l’an dernier. Ces dernières nouvelles ont secoués ses concurrents Barnes & Noble et Books-A-Million Inc., tous deux ayant passé des années à construire leur présence physique à travers tout le pays. Les experts spéculer sur les conséquences possibles que de cette démarche pourrait avoir sur les deux sociétés, se demandant si l’une ou l’autre pourront y survivre. Le géant du commerce électronique a déjà établi sa présence dans le commerce de détail sur le marché du livre en ligne, et on peut se demander ce qu’il adviendra une fois que ses magasins physiques ouvriront. Amazon aurait l’intention d’ouvrir 300-400 nouveaux magasins à l’échelle US selon Fox Business.

Cette stratégie n’est pas nouvelle pour les détaillants en ligne, en fait, Amazon se joint à une tendance sans cesse croissante. Les détaillants en ligne tels que le vendeur de lunettes Warby Parker, le service par abonnement de cosmétiques Birchbox, et le magasin de mode en ligne Bonobos, se sont tous développés également à travers des magasins physiques. Comme mentionné précédemment, Amazon a déjà expérimenté avec ce type de magasins. En effet, en 2014, Amazon a lancé une librairie physique en ligne en partenariat avec la première chaîne de librairie italienne Giunti. “Aujourd’hui Amazon compte ouvrir des librairies et leur but est d’en ouvrir, si je comprends bien, 300-400», a déclaré le CEO de General Growth Properties, Sandeep Mathrani. Bien que le nombre soit considérable, les analystes pensent que Mathrani a dû obtenir ses chiffres des cadres d’Amazon responsables de l’immobilier.

Amazon peut modéliser le modèle d’affaires de ses magasins d’après son magasin de Seattle. Le magasin dispose de milliers de livres qui sont choisis en fonction des avis de la clientèle, de ratings, et bien sûr, de leur popularité. Le magasin de Seattle vend également le lecteur de livres digitaux Kindle et Kindle Fire d’Amazon, ainsi que d’autres produits connexes. “Pour vous donner plus d’informations pendant que vous surfez, nos livres sont face-out, et en dessous de chacun se trouve une carte d’annotation avec les notes clients d’Amazon.com et leurs commentaires. Vous pouvez lire les opinions et les évaluations des clients d’Amazon.com pour vous aider à trouver les meilleurs livres” annonce le site Web de l’entreprise. Cette stratégie vise à améliorer l’expérience client, permettant ainsi aux clients d’avoir un regard de l’intérieur sur les livres avant qu’ils ne les achètent. Bien sûr, les prix en ligne et dans les magasins resteront les mêmes partout.

Étonnamment, Amazon a même entrepris des livraisons en une heure ou le jour même depuis ses entrepôts dans plus de vingt villes et de multiples marchés. L’utilisation de mini-entrepôts dans tous les US peut étonnamment réduire les frais généraux d’après les suggestions de plusieurs rapports. In fine, quoi qu’Amazon prévoit, ils sont sûrs de le faire avec l’attente d’énormes retours sur investissement. Restez donc au courant. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, consultez mon blog pour plus de nouvelles sur les nouvelles technologies et l’information. Merci de m’avoir lu, Panos Petropoulos !